mais qui est mon grand-père maternel ?... 3

Publié par l'bistrot des sports

Le 28 aout 1914 le sergent Marie Pierre Fernand Raynaud matricule 125G est tué aux combats de Moislains dans la Somme.

Commence alors pour sa jeune épouse Marie Noëlie cinq années les plus sombres et rocambolesques de sa vie.

L'été 1916 elle tombe enceinte. Marie Noëlie quitte Ruelle pour s'installer à Angoulême comme commerçante. Elle tient un bar-tabac dans le centre de la ville. (rien d'étonnant, l'Etat procurait aux veuves de guerre ce type de commerces. Seulement pour Marie Noëlie elle sera reconnue veuve de guerre que le 14 août 1919...).

Il semblerait, qu'à la suite de ces trois évènements, les trois enfants
Raynaud auraient été pris en charge par les grands parents Raynaud à Boisfocon. (un doute peu s'installer pour le garçon qui aurait pu être "récupéré" par ses grands-parents Geneuvre aux Métairies de Jarnac).

Une prochaine publication vous fournira d'autres éléments

 

Publié dans Généalogie