La petite Lucette

Publié par l'bistrot des sports

Lucette est née en 1917 à Angoulême. Dès sa mise au monde elle est prise en charge par l'accoucheuse qui la confie à un couple d'ouvriers vivant à la gare de Taponat. Elle est nourrice et lui, palefrenier dans une carrière de Taponat. La petite Lucette grandit heureuse. Elle a une "maman et un papa". Elle vit en sauvageonne. Son grand plaisir est de parcourir les champs et les bois et revenir se blottir dans les bras de sa "maman". Parfois une dame vêtue de noir, calée au fond d'un cabriolet tiré par un cheval gris, vient parler à "sa maman" puis avant de remonter dans son cabriolet elle étreint la petite fille en, pleurant. Lucette ne comprend pas. - Pourquoi elle pleure la dame ? Elle est malheureuse la dame ? demande-t-elle à "sa maman".

Le temps passe dans le bonheur jusqu'au jour où son "papa", malade, est obligé d'abandonner son travail. Ils doivent déménager pour une maison plus petite dans le centre de Taponat. La vie devient plus dure. Mais Lucette s'en adapte très bien. L'essentiel est qu'elle soit avec "sa maman et son papa" même malade. Jusqu'à ce jour où la dame en noir vient la chercher. Lucette est montée dans le cabriolet. Une heure plus tard elle est à Jarnac devant la porte de la veuve Gracie. Elle ne reverra jamais "sa maman et son papa".

Publié dans Lucette